Que vous soyez à l’approche de votre retraite, que vous souhaitiez enrichir votre patrimoine ou que vous soyez simplement un investisseur expérimenté, sachez que miser votre capital dans l’immobilier s’avère être une excellente idée. En effet, il est considéré comme un placement sûr qui garantit un bon retour sur l’investissement.

Mon immoToutefois, afin de bénéficier de tous les attributs de cette opération, il est plus qu’essentiel de bien choisir son investissement immobilier. Pour ce faire, nous vous proposons de prendre part à notre article qui vous renseigne sur le moyen d’effectuer les meilleurs investissements immobiliers ainsi que le meilleur choix à faire.

Comment choisir le meilleur investissement immobilier ?

Lorsque vous détenez un capital que vous souhaitez placer, vous avez tendance à faire une recherche poussée sur les placements les plus rentables. Dans cette optique, bien que l’immobilier figure incontestablement parmi les plus recommandés, il faut tout de même qu’il prenne en considération certains éléments comme :

  • Les taux d’intérêts qui dépendent de la durée de remboursement, dans le cas d’un achat par crédit.
  • Le type de bien qui a un impact direct sur sa rentabilité. Ainsi, si par exemple il s’agit d’un appartement ancien qui nécessite des travaux de rénovation, il est nécessaire d’évaluer le montant de ces travaux avant de procéder à son achat.Immobilier
  • La situation du bien immobilier qui, elle, inclut le renseignement sur le prix du mètre carré mais également sur le prix moyen de location. D’autre part, il faut vérifier la présence de commodité, la qualité de l’environnement immédiat ainsi que la fréquentation du quartier en question.
  • Les aides ainsi que la fiscalisation. Pour cela, il faut savoir que les investisseurs immobiliers bénéficient d’aides financières comme ils peuvent profiter d’une défiscalisation dans certains cas.

Pour quel investissement immobilier opter ?

Après avoir pris connaissance de vos capacités d’investissement et après avoir déterminé le type du bien immobilier dans lequel vous souhaitez investir, sachez que vous avez le choix entre :

L’investissement direct

Celui-ci induit le placement de tout le capital dans une seule opération. Cependant, il vous permet de bénéficier de votre propre bien immobilier qu’il est possible de récupérer après la location.

L’achat des parts SCPI

Visant la diversification des actifs ainsi que la dynamique d’investissement, la Société Civile de Placement Immobilier permet de miser un montant limité et vous épargne la gestion du bien en question.

Le crowdfunding immobilier

Il s’agit de la forme d’investissement immobilier la plus récente. Celle-ci permet à plusieurs individus de réunir leur capital, afin de procéder à l’achat d’un bien immobilier, et ce, en contribuant avec une somme de 1000 euros minimum.

clé dans une serrure

Envisagez l’investissement en loi Pinel à Lille

Si vous comptez vous créer un capital immobilier ou préparer votre retraite, certains dispositifs sont très avantageux. La loi Pinel vous permet notamment de bénéficier d’une réduction d’impôt, allant jusqu’à 21 % du prix d’achat. Alors réalisez votre meilleur investissement en loi Pinel à Lille avec ces conseils. Il est vraiment indispensable de s’entourer d’un cabinet professionnel qui saura vous guider pour investir au mieux avec la loi Pinel.

  • Vous pourrez ainsi trouver le bien qui rentre dans votre budget et qui se trouve bien dans une zone Pinel définie, dans un quartier de Lille. Si celui-ci fait parti d’un programme immobilier, rassurez-vous, vous ne paierez pas plus cher en passant par un cabinet spécialisé. Vous serez même gagnant, car vous serez accompagné bien au-delà de la signature de l’acte de vente.
  • Vous serez accompagné pour obtenir votre crédit. Il est à noter que vous aurez plus de facilité à obtenir votre prêt, grâce au dispositif Pinel.
  • Vous pourrez également déléguer la gestion locative, partiellement ou totalement, si vous ne pouvez pas vous en charger.
  • Vous connaitrez le profil de vos locataires à l’avance, en fonction du secteur où se trouve le futur bien, ainsi que leurs ressources qui sont plafonnées et le montant du loyer que vous serez autorisé à demander à vos locataires.